Yogathérapie

Qu'est-ce que la yogathérapie?

La yogathérapie est une approche thérapeutique qui vise la guérison de l'être humain dans son entièreté, soit son corps, son mental et son esprit.

Le yoga est une pratique ancienne douce, née en Inde, qui est basée sur la croyance que le corps, l'esprit et le mental ne font qu'un; c'est pour cette raison que la yogathérapie ne vise pas à traiter seulement le corps ou l'esprit. On considère que l'être, dans son entièreté, a besoin d'atteindre un équilibre intérieur et avec le monde extérieur, et celui-ci peut être atteint par un renforcement de la connexion corps-esprit.

Le yoga peut apporter une aide pour traiter de nombreux maux, autant pour la santé physique, mentale que spirituelle. Il consiste à faire une série de mouvements et de postures qui demande de la concentration et de l'équilibre.

Le yoga, qui n'est pas considéré comme un sport, a comme objectif de développer un corps sain, une bonne vitalité, un dynamisme et un corps en santé comme outil pour accomplir ta vie et mieux te connaître.

La distinction entre le yoga et la yogathérapie est que cette dernière consiste à adapter les pratiques du yoga aux besoins de chaque personne. Par exemple, une dame âgée souffrant d'un problème de santé physique n'effectuera pas les mêmes exercices de yoga qu'un adolescent atteint d'une dépression.

La yogathérapie est aujourd'hui utilisée pour complémenter des traitements pharmacologiques de plusieurs maladies. Cette approche thérapeutique est aussi employée pour traiter un éventail de problèmes de santé mentale.

Tu n'as pas besoin d'avoir aucune formation et aucun matériel pour le pratiquer, outre un tapis de yoga et des vêtements confortables. Le yoga se pratique presque partout, dans une classe avec ton professeur, seul chez toi ou même à l'extérieur.

Quelles sont les caractéristiques de la yogathérapie?

Des études ont montré que le yoga avait le pouvoir d'améliorer les fonctions cognitives et de réduire le stress de manière notable. Cela explique son utilité dans les traitements des troubles mentaux, puisque le stress augmente les risques de développer un trouble mental, et même de rechuter ou d'avoir de nouveaux épisodes. Par exemple, les évènements stressants augmentent le risque qu'une personne atteinte de schizophrénie fasse un nouvel épisode psychotique, ou qu'un ex-toxicomane retombe dans son cycle infernal de dépendance. Il a été démontré que la yogathérapie diminue ces risques de façon notable.

De nombreux troubles physiologiques et mentaux peuvent être traités avec de la yogathérapie. Plusieurs recherches ont été menées sur son efficacité pour traiter divers troubles, et cette approche s'est avérée être efficace pour traiter les problèmes suivants :

  • Schizophrénie;
  • Stress post-traumatique;
  • Améliorer l'intelligence émotionnelle;
  • Troubles anxieux;
  • Troubles de l'humeur;
  • Dépendances à l'alcool et aux drogues;
  • TDAH;
  • Troubles alimentaires.

Tu pourras percevoir, avec le temps, certains bienfaits autant sur le plan physique que mental. En voici quelques-uns :

  • Plus d'énergie;
  • Réduction du stress, des tensions ou de l'anxiété;
  • Meilleure concentration;
  • Réduction du rythme cardiaque et de la pression artérielle;
  • Meilleur tonus et plus grande force musculaire;
  • Réduction de la douleur;
  • Plus grande capacité respiratoire;
  • Meilleure habileté de se concentrer sur la tâche à accomplir;
  • Plus grande capacité de déceler et contrôler les émotions qui dérangent;
  • Meilleur sommeil;
  • Réduction du dialogue mental automatique;
  • Plus grande résilience;
  • Prévention de certains problèmes de santé mentale.

Tu seras probablement en mesure de remarquer qu'en général, cette technique peut t'aider à réduire ton stress et t'apprendra à relaxer en découvrant la méditation ou la relaxation profonde. Plus tu la pratiqueras, plus tu seras également conscient de la relation entre ton corps et ton esprit. Tel que défini par une vétérane du yoga : « La respiration profonde a pour effet de calmer l'esprit et le système nerveux, d'accélérer la circulation sanguine et de diminuer la tension musculaire. Quelques minutes de yoga par jour suffisent pour améliorer la concentration, l'équilibre mental et la stabilité émotionnelle. »

La yogathérapie est une adaptation des différentes composantes du yoga selon les besoins du patient ou client. Par conséquent, on y retrouve les deux principaux éléments :

  • Asanas : « Asana » est le terme employé pour décrire les différentes postures physiques du yoga. Elles permettent entre autres de renforcer et d'étirer les muscles de façon douce, d'améliorer la posture globale et de promouvoir un équilibre entre les différents systèmes physiologiques;
  • Pranayama : « Pranayama » est le terme employé pour indiquer le contrôle de la respiration lors de la pratique du yoga.

Ces deux éléments mis ensemble permettent au client d'améliorer non seulement son état mental et physique, mais aussi de renforcer la connexion entre le corps et l'esprit. Comme il a été mentionné précédemment, il est important de garder en tête que ces éléments sont adaptés aux besoins individuels de chacun. Ce n'est pas une compétition, mais plutôt un apprentissage face à soi-même. Lors d'une séance, ton attention est complètement axée vers tes mouvements et vers ta respiration.

Le yoga est une philosophie de vie; il est donc recommandé de choisir un professeur qui respectera tes limites et qui sera conscient de ta condition. Il doit être en mesure de t'accompagner dans ton cheminement vers un équilibre.

Il existe plusieurs styles de yoga; il est donc important de t'informer afin de bien choisir le style qui te convient. Voici quelques noms que tu pourras retrouver : Hatha yoga; Ananda; Kripalu; Astanga; Intégral; Ishta; Iyengar; Kundalini; Kriya yoga; Sivananda yoga; Vinyasa ; Viniyoga.

Malgré ces nombreux styles, toutes les approches du yoga utilisent les mêmes postures et techniques de respiration, et ont également une période de réchauffement avant et une méditation après la classe. Tu pourras trouver dans certaines classes des techniques de relaxation, énergétiques, de méditation ou de croissance personnelle.

Déroulement d'une séance
Une classe de yoga consiste à pratiquer un certain nombre de postures en étant debout, assis ou allongé, le tout guidé par le professeur. L'un des buts du yoga est de coordonner ta posture avec ta respiration, car c'est à travers la respiration que tu réussiras à maintenir les différentes positions. Ce processus est un apprentissage graduel et c'est à travers ta respiration et ta concentration que tu seras en mesure de prendre pleinement conscience des limites de ton corps ainsi que de tes forces.

Chaque session se termine par une méditation tranquille, allongé sur le tapis. Il ne faut pas confondre la méditation avec la religion, mais plutôt le voir comme une période destinée à calmer le corps et l'esprit.

Il y a de bonnes chances que tu te sentes découragé au début, mais tu pourras voir ta progression au fil du temps et avoir un grand sentiment d'accomplissement. N'oublie pas que le professeur est toujours là pour te guider. Il est important de suivre ton rythme pour ne pas te blesser; ce n'est pas une course, mais un apprentissage de ton corps et de ton esprit.

Pour en tirer le plus de bénéfices possible et apprivoiser les différents mouvements, il est préférable de suivre une série de cours, soit 8 cours de 60 à 90 minutes.

La yogathérapie est une jeune approche thérapeutique qui peut être incluse dans le traitement d'une vaste gamme de troubles physiologiques et mentaux. Si tu ressens le besoin de diminuer ton niveau de stress et de te reconnecter avec toi-même, la yogathérapie est une option à envisager.

Si la yogathérapie est une approche qui te rejoint et qui t'intéresse etque tu souhaites suivre une thérapie en utilisant le yogathérapie, tu peux consulter notre répertoire des professionnels pour trouver un thérapeute qui te convient.

Quel est l'historique de la yogathérapie?

  • 3000-1500 ans av. J.-C. : Le yoga prend naissance en Inde ancienne, avec trois objectifs spécifiques : le développement d'un corps flexible, fort et sans douleur; l'atteinte d'un équilibre entre les différents systèmes physiologiques du corps; ainsi que le développement d'un esprit calme et tranquille. L'objectif général de cette pratique est le renforcement de la connexion corps-esprit, dans le but d'avoir une paix intérieure et être en équilibre avec le monde extérieur. Le yoga se pratique en Inde dans les millénaires qui suivent.
  • Années 1920 : Une équipe de chercheurs indiens dirigée par Swami Kuvalayananda effectue des études sur les effets physiologiques afin de développer les applications thérapeutiques du yoga. Il popularise la pratique du yoga dans un cadre thérapeutique et cette approche se répand partout en Inde, puis finalement dans le reste du monde.
  • Début des années 30 à la fin des années 80 : Développement de la pratique appelée le Viniyoga. Cette approche, qui tient compte des caractéristiques de chaque individu et de son encourage, favorise l'autonomie et les cours individuels. Cette approche s'adapte à l'élève, en tenant compte de sa santé, de son énergie, de son physique, de son sexe et de son âge, de même qu'à son désir quant au lieu où la pratiquer. Cette philosophie fut développée par Sri T. Krishnamacharya; issu d'une famille de philosophes indiens, suite à de longues études et de formations exhaustives dont la médecine ayurvédique, il voit dans le yoga une aide pour traiter de nombreux maux et voit le yoga comme une approche thérapeutique autant pour la santé physique, mentale que spirituelle.

Il préconise l'adaptation aux besoins et aux capacités de chaque élève : « Ce n'est pas la personne qui doit s'adapter au yoga, mais le yoga qui doit être ajusté à chaque personne. »

  • En 1976, à Madras (Chennai) : Désikachar, étudiant et fils de Krishnamacharya, a cofondé l'Institut de Yoga Mandiram de Krishnamacharya (KYM) afin de diffuser les enseignements de son père et de rendre accessible le patrimoine du yoga et la récitation védique comme enseignée par Sri Krishnamacharya. On retrouve aujourd'hui l'influence de cet enseignement à travers le monde entier.

Formation
Pour être certifié comme professeur de yoga, tout candidat doit nécessairement avoir suivi un programme de formation certifié par une fédération officielle, dirigé par un maître en yoga, et complété une formation minimum de  300 heures. En plus du travail personnel individuel relié à la formation, tous les professeurs sont soumis à un code de déontologie strict.

Avant d'entamer une série de cours, il est important de s'informer sur la formation de l'enseignant; celle-ci devrait détenir une certification de la Fédération Francophone de Yoga (FFY) régie par la Fédération Internationale de Yoga (IYF).

La majorité des yogathérapeutes du Québec sont diplômés de la Fédération Francophone de Yoga (FFY).

Un bon professeur de yoga, en plus d'avoir une compétence et une connaissance approfondie des mouvements, saura également exercer son activité dans le respect de la personne humaine, quelles que soient la condition, la nationalité, les convictions, la race de chaque personne. Comme les traditions et la philosophie du yoga, le professeur doit se situer dans une lignée spirituelle en offrant une qualité de vie et des possibilités d'évolution humaine selon les besoins des clients, sans leur imposer quoi que ce soit.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

Bangalore, N. G. & Varambally, S. (2012). « Yoga therapy for Schizophrenia ». International journal of yoga, 5(2), 85-91.
Cabral, P., Meyer, H. B. & Ames, D. (2011). « Effectiveness of yoga therapy as a complementary treatment for major psychiatric disorders: a meta-analysis ». The primary care companion to CNS disorders, 13(4).
Gangadhar, B. N. & Varambally, S. (2011). « Yoga as therapy in psychiatric disorders: Past, present, and future ». Biofeedback, 39(2), 60-63.
Kaley-Isley, L. C., Peterson, J., Fischer, C. & Peterson, E. (2010). « Yoga as a complementary therapy for children and adolescents: a guide for clinicians ». Psychiatry (Edgmont), 7(8), 20-32.
Kenny, M. (2002). « Integrated Movement Therapy™: Yoga-based therapy as a viable and effective intervention for autism spectrum and related disorders ». International Journal of Yoga Therapy, 12(1), 71-79.
Monro, R. (1997). « Yoga therapy ». Journal of Bodywork and Movement Therapies, 1(4), 215-218.
Spinazzola, J., Rhodes, A. M., Emerson, D., Earle, E. & Monroe, K. (2011). « Application of yoga in residential treatment of traumatized youth ». Journal of the American Psychiatric Nurses Association, 17 (431), 431-444.
Desikachar, T.K.V. Vermont. (1999). « The Heart of Yoga ». Inner Traditions International.
Desikachar, T.K.V. (1998). « Health, Healing & Beyond Yoga and the Living Tradition of T. Krishnamacharya ». The Aperture Foundation, New York.
Morgan, Dr Adam, Étude pour évaluer l'efficacité de la méditation pratiquée dans Sahaja Yoga comme traitement des symptômes de dépression et d'anxiété, http://www.sahajayoga.ca/quebec/Francais/EditorialArch/sante_mentale.htm.

Pagés Ruiz, Fernando. (2007). « The Legacy of T. Krishnamacharya », Yoga Journal, http://www.yogajournal.com/article/philosophy/krishnamacharya-s-legacy/.

Brown RP, et al. « Sudarshan Kriya Yogic Breathing in the Treatment of Stress, Anxiety, and Depression: Part II — Clinical Applications and Guidelines », Journal of Alternative and Complementary Medicine (Aug. 2005): Vol. 11, no. 4, p. 711–717.
Janakiramaiah N, et al. « Antidepressant Efficacy of Sudarshan Kriya Yoga (SKY) in Melancholia: A Randomized Comparison with Electroconvulsive Therapy (ECT) and Imipramine », Journal of Affective Disorders (Jan.–March 2000): Vol. 57, no. 1–3, p. 255–259.
Khalsa SB. « Yoga as a Therapeutic Intervention: A Bibliometric Analysis of Published Research Studies », Indian Journal of Physiology and Pharmacology (July 2004): Vol. 48, no. 3, p. 269–285.
Kirkwood G, et al. « Yoga for Anxiety: A Systematic Review of the Research », British Journal of Sports Medicine (Dec. 2005): Vol. 39, no. 12, p. 884–891.
Pilkington K, et al. « Yoga for Depression: The Research Evidence », Journal of Affective Disorders (Dec. 2005): Vol. 89, no. 1–3, p. 13–24.
Saper RB, et al. « Prevalence and Patterns of Adult Yoga Use in the United States: Results of a National Survey », Alternative Therapies in Health and Medicine (March–April 2004): Vol. 10, no. 2, p. 44–49.
Meera Balasubramaniam, Shirley Telles and P. Murali Doraiswamy. (2013). Yoga on our minds: a systematic review of yoga for neuropsychiatric disorders.

PARTAGER