Trouble obsessif compulsif (TOC)

QU'EST-CE QUE LE TROUBLE OBSESSIONNEL-COMPULSIF (TOC)?

Le trouble obsessionnel-compulsif est caractérisé par la présence de pensées envahissantes, troublantes, intrusives, répétitives et incontrôlables (obsession). Ces pensées sont source d'anxiété et de malaise. Ainsi, les personnes essaient de réduire l'impact que ces pensées ont sur elles à travers des actes, des comportements ou des rituels (compulsion). Ces compulsions peuvent être répétitives, gênantes, encombrantes et difficiles à contrôler. Il est à noter que les compulsions ne sont pas nécessairement des actes physiques, mais peuvent aussi être des actes mentaux (ex. : répéter une phrase 10 fois).

La plupart du temps, les personnes atteintes du trouble savent que leurs obsessions et leurs compulsions ne sont pas raisonnables (puisqu'elles n'ont pas de source logique ou ne sont pas de vrais dangers) et qu'elles sont excessives. Donc, les obsessions et les compulsions nuisent au fonctionnement de manière importante. Elles peuvent nuire au fonctionnement quotidien, professionnel, scolaire, familial et social.

Il existe différents types d'obsessions et de compulsions. Une personne peut en avoir plusieurs types à la fois. Les symptômes associés au trouble obsessionnel-compulsif peuvent changer, partir, revenir et se modifier, et une personne peut en avoir parfois plus, parfois moins; ce n'est pas nécessairement fixe et stable.

On peut regrouper les obsessions et les compulsions dans quatre grandes catégories :

  • Obsessions de contamination ou de saleté avec compulsions de nettoyage : Les obsessions concernant la contamination ou la saleté sont presque tout le temps liées à des compulsions de lavage et de nettoyage. Les obsessions sont notamment liées à la peur d'être sale, de puer ou d'avoir des microbes. Pour éviter l'anxiété causée par ces préoccupations envahissantes, les personnes atteintes du trouble obsessionnel-compulsif peuvent éviter de toucher à d'innombrables choses ou peuvent se laver les mains plusieurs fois dans une journée pouvant aller jusqu'à causer des problèmes de peau;
  • Obsessions de symétrie, d'ordre, d'exactitude avec compulsions liées à l'ordre, le rangement, la vérification, la répétition ou le calcul : Les obsessions liées à la symétrie, l'ordre ou l'exactitude sont généralement accompagnées de compulsions d'ordre, de rangement, de vérification, de répétition et d'obligation de calcul. Celles-ci sont souvent liées à la crainte d'avoir commis une erreur ou d'avoir oublié quelque chose. Le fait de vérifier ou de répéter plusieurs fois le même mouvement ou la même phrase est souvent associé au doute et à l'insécurité qu'on a de soi-même;
  • Les obsessions liées à l'impulsivité, à l'agressivité, à la sexualité ou à des sujets de nature religieuse avec les compulsions mentales et les rituels : Les obsessions liées à l'impulsivité, à l'agressivité, à la sexualité ou aux objets religieux sont très souvent accompagnées de compulsions mentales, telles que se répéter une prière ou un mot magique qui empêche le mal, et de rituels exécutés pour s'assurer que personne ne soit en danger ou menacé. Ce type est plus commun chez les garçons que chez les filles;
  • Les obsessions concernant l'accumulation ou la collection de choses avec compulsions d'accumulation et de collection : Les obsessions d'accumulation ou de collection, telles que garder tous ses reçus au cas où, sont très souvent accompagnées de compulsions liées à l'accumulation et la collection de choses (accumulation de tonnes de choses). Ces personnes ne peuvent pas se débarrasser ni se séparer de ce qu'elles ont accumulé. Ces types d'obsessions et de compulsions sont plus communs chez les filles que chez les garçons.

Le trouble obsessionnel-compulsif peut débuter en enfance et a tendance à se manifester plus tôt chez les garçons que chez les filles. L'intensité, le contrôle, l'envahissement et l'impact du trouble sur le fonctionnement changent avec le temps. De manière générale, ce trouble débute peu à peu et s'aggrave avec le temps. La sévérité du trouble peut osciller avec des hauts et des bas liés particulièrement au stress.

Souvent, les personnes atteintes du trouble obsessionnel-compulsif essaient de résister aux compulsions et de bloquer leurs pensées obsessives envahissantes. Par contre, cela n'est pas toujours efficace. D'autres personnes n'essaient pas de résister aux compulsions et de bloquer leurs pensées obsessives, car elles y deviennent habituées. L'accomplissement des compulsions peut prendre beaucoup d'ampleur et même devenir une activité principale dans le quotidien de la personne.

La famille peut être source de diminution d'anxiété pour la personne atteinte de ce trouble. Toutefois, elle peut au contraire être complice sans trop le vouloir : par exemple, une mère pourra s'assurer de laver les draps de son enfant tous les jours pour que sa fille ne soit pas préoccupée par la saleté de ses draps. Le problème, c'est que ces actions contribuent au développement du trouble.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ASSOCIÉS AU TROUBLE OBSESSIONNEL-COMPULSIF?

Voici une liste des symptômes typiques du trouble obsessionnel-compulsif :

Symptômes d'obsession :

  • Tu as des pensées ou des images mentales répétitives et persistantes que tu vois comme étant inappropriées ou intrusives;
  • Ces pensées te causent de l'anxiété ou une détresse;
  • Ces pensées ne sont pas liées à des situations ou problèmes réels;
  • Tu essaies de te débarrasser de tes pensées envahissantes avec d'autres pensées ou avec des actions physiques ou mentales;
  • Tu sais que tes obsessions viennent de toi.

Symptômes de compulsion :

  • Tu fais des comportements répétitifs ou des actes mentaux (ex. : répéter une phrase dans sa tête) puisque tu te sens obligé ou contraint à le faire;
  • Ce comportement est une réponse à une obsession ou à des règles que tu t'es imposées qui doivent être suivies à la lettre et qui ne sont pas modifiables;
  • Tu fais ces actes afin de diminuer un sentiment d'angoisse ou de détresse;
  • Tu reconnais que tes obsessions ou compulsions ne sont pas réalistes et qu'elles sont excessives;
  • Tes compulsions te causent de la détresse, te font perdre beaucoup de temps dans une journée ou influencent de façon négative ta vie quotidienne, sociale, académique, professionnelle ou familiale.

Il est important de noter que cette liste est présentée à titre informatif seulement. Elle ne permet, en aucun cas, d'établir un diagnostic et ne remplace pas la consultation professionnelle.

Si tu considères avoir certains de ces symptômes, il est prudent de consulter ton médecin de famille ou un psychologue pour faire une évaluation de ta situation et éviter toutes les conséquences importantes sur ta vie. 

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE POUR LE TROUBLE OBSESSIONNEL-COMPULSIF?

Voici une liste de facteurs qui pourraient augmenter le risque de développer un trouble anxieux :

Facteurs biologiques :

  • La génétique (ex. : avoir un parent atteint d'un trouble anxieux);
  • Les anomalies dans certains neurotransmetteurs (ex. : niveau de sérotonine);
  • Les tempéraments anxieux.

 Facteurs sociaux :

  • Le stress constant (ex. : la victimisation, surcharge de travail);
  • Les grands changements dans la vie (ex. : un divorce, un déménagement, la mort d'un proche).

Le trouble obsessionnel-compulsif se retrouve souvent avec d'autres psychopathologies (comorbidité), telles que :

  • La dépression;
  • D'autres troubles d'anxiété  tel que le trouble d'anxiété généralisée, le trouble panique;
  • Des tics (moteurs ou verbaux);
  • Le syndrome Gilles de la Tourette;
  • Des troubles de comportement;
  • Le trouble bipolaire;
  • Les troubles alimentaires;
  • Les troubles de personnalité.

QUELS SONT LES TRAITEMENTS POUR LE TROUBLE OBSESSIONNEL-COMPULSIF?

Le trouble obsessionnel-compulsif peut être traité par divers types de traitements, dépendant de son intensité. Dans les cas les plus sévères, une combinaison de psychothérapie et de traitement pharmacologique est plus efficace pour réduire la souffrance de la personne.

Psychothérapie :

  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : La TCC est très efficace pour traiter les troubles anxieux. Elle vise à changer les obsessions (ex. : il y a 300 000 bactéries sur mes mains) et compulsions en lien avec le trouble (ex. : se laver les mains 20 fois par jour) ainsi qu'à développer des pensées et comportements plus adéquats.

Traitement pharmacologique :

  • Antidépresseurs : Les antidépresseurs cherchent à rétablir le niveau d'un certain type de neurotransmetteurs (ex. : sérotonine) du client;
  • Anxiolytiques : Dans les cas plus extrêmes, un médecin peut prescrire des anxiolytiques, qui ont des effets tranquillisants.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DU TROUBLE OBSESSIONNEL-COMPULSIF?

Le trouble obsessionnel-compulsif peut avoir des conséquences variées sur :

  • La vie familiale : Il peut causer des conflits familiaux si la personne devient agressive ou très agitée lorsqu'on l'empêche de compléter ses compulsions. Il se peut aussi que les rituels deviennent encombrants pour la famille et qu'ils créent des tensions intrafamiliales;
  • Environnement social, scolaire et professionnel : Les compulsions et obsessions peuvent également être tellement prenantes que la personne ne sort pratiquement plus de chez elle. Cela peut avoir des conséquences dans la vie familiale, sociale, scolaire, etc.;
  • Trouble de sommeil : Il est aussi possible que la personne souffrant du trouble obsessionnel-compulsif puisse avoir des troubles du sommeil;
  • Utilisation excessive de substances, telles que l'alcool, les sédatifs ou autres substances psychoactives, afin de diminuer l'anxiété, de se débarrasser des pensées obsédantes, etc.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and Statistical Manual for Mental
disorders, Fifth Edition. Washington, DC : American Psychiatric Association. 

Barlow, D. & Durand, V. (2011). Abnormal psychology: An integrative approach. Cengage Learning.

Chabrol, H. (2011). Traité de psychopathologie clinique et thérapeutique de l'adolescent. Paris: Dunod.

Nevid, J., Rathus, S. & Greene, B. (2011). Psychopathologie (M. Huberdeau, M. Chevrier, L. Blanchette & N. Cormier, Trans.). Upper Saddle River, NJ: Pearson.

Weis, R. (2008). An introduction to abnormal child and adolescent psychology. Sage Publications, p. 671.

PARTAGER