Trouble bipolaire

QU'EST-CE QUE LE TROUBLE BIPOLAIRE?

Le trouble bipolaire est caractérisé par une alternance entre un épisode de manie et un épisode de dépression sans raison apparente. Ainsi, les personnes passent d'un état euphorique à un état dépressif de manière incompréhensible et ceci peut leur occasionner des conséquences difficiles. L'épisode de manie est généralement plus court que l'épisode de dépression.

L'épisode de manie est caractérisé par un état intense d'humeur « positive ». Les personnes qui passent à travers un épisode de manie vivent souvent leurs sentiments de manière intense et se sentent très optimistes. Elles deviennent très sociables, ressentent une énergie intense et ont une estime de soi plus élevée que la norme. De plus, ces personnes bougent beaucoup et parlent rapidement. Bien que la manie puisse sembler être agréable, cet épisode occasionne des conséquences négatives. Les gens qui vivent un épisode peuvent mal juger les situations et perdre leur sens critique. Ils peuvent donc s'embarquer dans des situations dangereuses, telles que décider de faire un sport extrême sans avoir l'expérience nécessaire auparavant, épuiser leurs demandes de crédit, avoir des rapports sexuels non protégés avec plusieurs partenaires, etc. Ces personnes peuvent aussi se sentir trop généreuses et faire des dons importants, tels que donner tout leur argent à un organisme. Aussi, les personnes qui vivent un épisode de manie peuvent avoir de la difficulté à se concentrer et leur attention peut être facilement détournée, ce qui peut être dangereux pour elles. Elles peuvent, par exemple, être trop déconcentrées pendant qu'elles conduisent une voiture.

L'épisode dépressif, quant à lui, est caractérisé par un état intense d'humeur « négative ». Les personnes qui en sont atteintes ont une humeur triste, se renferment sur eux-mêmes et ont une estime de soi basse. Elles ressentent souvent peu d'énergie et manque d'envie pour les choses qui leur occasionnaient du plaisir auparavant. Les personnes atteintes d'un épisode dépressif ont souvent des idées suicidaires. Bref, cet épisode est l'opposé de l'épisode de manie.

Souvent, les personnes atteintes du trouble bipolaire ne se rendent pas compte qu'ils ont un problème et résistent à tout type de traitement. Les individus changeront leurs vêtements, maquillages ou cheveux drastiquement pour un style plus sexualisé ou flamboyant. C'est souvent lors des épisodes dépressifs que les proches se rendent compte du trouble.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DU TROUBLE BIPOLAIRE?

Voici une liste typique des symptômes du trouble bipolaire. Ceux-ci combinent une altération anormale entre un épisode de manie et un épisode dépressif :

Épisode de manie :

  • Tu sens que ton estime de soi a gonflé;
  • Tu te sens invincible;
  • Tu ne sens plus le besoin de dormir plus de 3-4 heures par jour;
  • Tu es plus bavard que d'habitude;
  • Tes idées te fuient, tu as de la difficulté à te concentrer;
  • Tu es distrait;
  • Tu as plus de projets que d'habitude;
  • Tu bouges plus que d'habitude;
  • Tu t'impliques dans des activités qui pourraient être dangereuses (ex. : sports extrêmes, activités sexuelles non protégées, etc.).

Épisode dépressif :

  • Tu ressens plus de sentiments de tristesse, de désespoir, de vide que d'habitude;
  • Toutes les activités quotidiennes ont perdu leur intérêt et leur plaisir pour toi;
  • Tu as gagné ou perdu un poids important;
  • Tu dors trop ou pas assez;
  • Tu te sens fatigué ou sans énergie tout le temps;
  • Tu te sens coupable;
  • Tu as de la difficulté à te concentrer;
  • Tu penses souvent à mourir et tu as des idées suicidaires.

Il est important de noter que cette liste est présentée à titre informatif seulement. Elle ne permet, en aucun cas, d'établir un diagnostic et ne remplace pas la consultation professionnelle.

Si tu considères avoir certains de ces symptômes, il est prudent de consulter ton médecin de famille ou un psychologue pour faire une évaluation de ta situation et éviter toutes les conséquences importantes sur ta vie. 

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE DU TROUBLE BIPOLAIRE?

Les facteurs de risque du trouble bipolaire combinent des facteurs biologiques et psychosociaux :

  • Facteurs biologiques :
    • Génétique : Il semblerait que le trouble bipolaire soit héréditaire, ce qui signifie qu'on ait plus de chance d'en être atteint si un membre de notre famille en a également souffert;
    • Anomalies biochimiques : Certaines études suggèrent que des anomalies dans le taux de neurotransmetteurs (sérotonine et norépinéphrine) puissent être liées au trouble bipolaire;
    • Anomalie cérébrale : D'autres études suggèrent qu'il est possible que le trouble bipolaire soit associé à une anomalie dans le cerveau pour les zones associées au contrôle des émotions.
  • Facteurs psychosociaux :
    • Les évènements stressants peuvent être liés au déclenchement du trouble bipolaire.

Il arrive parfois que le trouble bipolaire soit associé à d'autres conditions psychopathologiques (comorbidité), telles que :

  • Les troubles anxieux (trouble panique, phobie sociale, trouble d'anxiété généralisée);
  • Le trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH);
  • Le trouble de conduites;
  • Les troubles liés à la prise de substances (Toxicomanie).

QUELS SONT LES TRAITEMENTS DU TROUBLE BIPOLAIRE?

Étant donné la nature du trouble bipolaire et le fait qu'il persiste à travers le temps, le traitement nécessaire pour ce trouble a besoin d'être à long terme et de façon continue même si les symptômes disparaissent. Il est nécessaire de régulariser les changements d'humeur. Il existe quelques options pour y arriver.

  • Traitement pharmacologique :
    • Stabilisateurs de l'humeur : Le lithium est un type traitement qui vise à stabiliser l'humeur et à prévenir les épisodes maniaques et les suicides. Il n'est pas encore clair pourquoi ce type de traitement stabilise l'humeur. La prise de lithium doit être suivie de près par un psychiatre puisqu'il existe un risque de toxicité et plusieurs effets secondaires associés à la prise de ce médicament; 
    • Anticonvulsivants : Les anticonvulsivants, qui sont généralement utilisés pour l'épilepsie, peuvent stabiliser l'humeur des personnes atteintes du trouble bipolaire. Ils sont surtout prescrits dans les cas où le lithium ne fonctionne pas ou est mal toléré.
  • Traitement psychologique : Cette intervention peut améliorer le niveau de fonctionnement si pris avec les médicaments.
    • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : Cette intervention vise à prévenir les futurs épisodes de manie et de dépression en enseignant aux clients des techniques de résolution de problèmes, de gérance du stress et de détection de signes avant-coureurs des épisodes;
    • Thérapie familiale : Cette intervention vise à offrir des ressources au client et sa famille ainsi qu'à développer des techniques adéquates pour traiter le trouble.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DU TROUBLE BIPOLAIRE?

Il existe plusieurs conséquences associées au trouble bipolaire :
 

  • Les situations dangereuses : Les personnes qui en souffrent ont tendance à mal évaluer les situations dans lesquelles elles se trouvent et donc à avoir des comportements inadéquats (ex. : commencer une bataille avec quelqu'un qui est deux fois plus grand qu'eux) et parfois même dangereux (ex. : faire de la vitesse automobile excessive);
  • Les relations interpersonnelles : Les personnes atteintes du trouble ont souvent des difficultés interpersonnelles associées au trouble. Par exemple, elles peuvent avoir des conflits avec leurs amis pendant un épisode de manie où ils se sont engagés dans un comportement dangereux (ex. : faire une course en voiture où leur ami était le passager);
  • L'argent : Ces personnes peuvent également avoir des difficultés économiques associées à leurs dépenses insensées. Une personne qui passe à travers un épisode de manie peut, par exemple, décider de dépenser tout son argent au casino ou à son magasin de vêtements favoris; 
  • La loi : Les gens atteints du trouble bipolaire peuvent également avoir des problèmes avec la loi. Étant donné qu'ils ne contrôlent pas toujours bien leurs émotions et qu'ils évaluent parfois mal la situation, il se peut qu'ils décident de vandaliser ou de détruire des choses qui ne sont pas à eux, ce qui peut leur causer des problèmes juridiques sérieux;
  • Relations sexuelles à risque : Il est aussi commun que les personnes atteintes du trouble s'engagent dans des relations sexuelles à risque. En effet, elles sont plus à risque de développer une maladie transmise sexuellement;
  • Suicide : Les gens atteints du trouble ont un risque beaucoup plus élevé que la norme de faire une tentative de suicide. En effet, ils ont 15 fois plus de chances de faire une tentative qu'une personne qui n'est pas atteinte du trouble.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and Statistical Manual for Mental disorders, Fifth Edition. Washington, DC : American Psychiatric Association. 

Goodwin, F. K. & Jamison, K. R. (2007). Manic-depressive illness: bipolar disorders and recurrent depression. Oxford University Press.

Nevid, J., Rathus, S. Psychopathologie (M. Huberdeau, M. Chevrier, L. Blanchette & N. Cormier, Trans.). Upper Saddle River, NJ: Pearson.

PARTAGER