Dépression

QU'EST-CE QUE LE TROUBLE DÉPRESSIF MAJEUR?

Est-ce qu'il t'arrive de pleurer, d'avoir de la difficulté à dormir ou de vouloir rester au lit au lieu d'aller à l'école pour éviter de faire face à des situations difficiles? Ces sentiments, que tout le monde ressent un jour ou l'autre, peuvent être passagers. Ils peuvent être liés à des évènements difficiles de la vie, comme une rupture amoureuse, un déménagement, un divorce ou la mort d'un proche. Après quelque temps, il est possible de retrouver un équilibre et une joie de vivre, mais il est aussi possible d'avoir de la difficulté à s'en sortir et d'avoir besoin d'une aide extérieure pour y arriver.

Toutefois, il arrive que la joie ne revienne presque plus et qu'on se sente seul, malheureux et désespéré. Ces sentiments peuvent devenir un trouble de santé mentale s'ils persistent trop longtemps et dans plusieurs contextes. Le trouble dépressif majeur, aussi appelé dépression majeure, est un trouble dans lequel la personne se sent triste, ressent une perte de plaisir ou d'intérêt importante dans les activités qu'il aimait ou l'intéressait auparavant.

D'une durée variable, il peut être accompagné de sentiments positifs et de joie à l'occasion, mais pour un court laps de temps. L'état dépressif peut être nuisible sur plusieurs aspects de ta vie et sur ton fonctionnement, que ce soit à l'école, avec les amis ou la famille, lors des activités parascolaires, au travail, etc.

Quelle est la durée d'une dépression?

La durée moyenne varie d'une personne à l'autre. Elle peut durer entre deux semaines et neuf mois dépendant du contexte. Il est toutefois possible, pour environ 10 % des personnes atteintes de dépression, que les symptômes dépressifs persistent au-delà de deux ans. Généralement, une personne peut vivre plus d'un épisode dépressif au cours de sa vie.

Il est donc important dans ce contexte de consulter et de demander de l'aide rapidement lors des premiers signes de la dépression afin d'éviter les conséquences importantes qui y sont associées, telles que l'isolement, la perte du réseau social, la perte d'emploi, le décrochage scolaire, l'abus de substances et le suicide.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DU TROUBLE DÉPRESSIF MAJEUR?

Voici une liste des symptômes typiques d'un trouble dépressif majeur :

  • Tu as le moral bas;
  • Tu te sens triste et ça dure depuis des semaines;
  • Tu as un sentiment de vide à l'intérieur de toi;
  • Tu es facilement irritable;
  • Tu te sens en colère et agressif;
  • Tu te sens toujours fatigué, épuisé et sans énergie;
  • Tu n'as presque plus d'intérêt dans ta vie;
  • Tu te sens anxieux, nerveux, agité;
  • Tu t'éloignes, tu t'isoles et tu perds contact avec les autres (amis et famille);
  • Tu te sens seul;
  • Tu te sens impuissant et désespéré;
  • Tu vois des changements dans ton appétit (tu n'as jamais faim ou tu veux toujours manger);
  • Tu as des troubles de sommeil (difficulté à dormir ou tu dors tout le temps);
  • Tu as des pensées ou des sentiments négatifs envers toi-même;
  • Tu n'as plus de confiance en toi;
  • Tu te sens inutile et te sens coupable;
  • Tu as de la difficulté à prendre des décisions;
  • Tu as de la difficulté à te concentrer et à réfléchir;
  • Tu négliges ton hygiène corporelle et ton lieu de vie;
  • Tu as des pensées suicidaires.

Il est important de noter que cette liste est présentée à titre informatif seulement. Elle ne permet, en aucun cas, d'établir un diagnostic et ne remplace pas la consultation professionnelle.

Si tu considères avoir certains de ces symptômes, il est prudent de consulter ton médecin de famille ou un psychologue pour faire une évaluation de ta situation et éviter toutes les conséquences importantes sur ta vie.

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE DU TROUBLE DÉPRESSIF MAJEUR?

Il existe plusieurs facteurs de risque qui peuvent influencer le risque qu'une personne développe une dépression.

Facteurs biologiques :

  • Déséquilibre neurochimique : Certaines études suggèrent que la dépression soit en lien avec une baisse dans le niveau des neurotransmetteurs de sérotonine et de dopamine dans le cerveau (les deux neurotransmetteurs responsables entre autres du sentiment de plaisir);
  • Génétique : Plusieurs études suggèrent que les enfants ayant des parents dépressifs ont plus de risque de souffrir d'une dépression. La vulnérabilité génétique influencerait donc le risque de souffrir d'une dépression.

Facteurs sociaux :  

  • Les conflits familiaux : Les enfants qui ont souvent des conflits avec leurs parents et qui voient souvent des conflits entre leurs parents ont plus de chances de développer un trouble de dépression majeure;
  • Évènements stressants : Plusieurs évènements stressants, tels que les difficultés scolaires (doubler ton année, expulsion), les difficultés avec les pairs (intimidation, harcèlement), les changements à la maison (séparation parentale, décès d'un parent), les problèmes de santé (annonce d'une maladie) ou de relations amoureuses (séparation difficile), peuvent être liés au développement d'une dépression.

Il arrive communément de rencontrer d'autres difficultés psychologiques, ou comorbidités, avec le trouble dépressif majeur. En voici quelques-unes :

  • Troubles liés à la prise de substances;
  • Trouble panique;
  • Trouble obsessionnel-compulsif;
  • Anorexie mentale;
  • Boulimie;
  • Trouble de la personnalité limite

QUELS SONT LES TRAITEMENTS POUR LE TROUBLE DÉPRESSIF MAJEUR?

Il existe de nombreuses options de traitement efficaces contre la dépression. Chaque personne étant unique, les traitements peuvent varier :

  • Traitement psychopharmacologique : Cette approche par médicament vise à rétablir le niveau de neurotransmetteurs de sérotonine ou de dopamine dans ton système nerveux. Cette approche est particulièrement efficace lorsque combinée avec une psychothérapie.
  • Thérapie d'approche psychodynamique : Cette approche vise à résoudre les problèmes intérieurs et à comprendre les causes de la dépression à travers la discussion. Cette approche vise donc à comprendre ton histoire, à lier des éléments du passé qui t'ont marqué et qui laisseraient encore à ce jour des traces dans le choix de tes actions et de tes décisions.
  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : Cette approche vise à identifier et changer les pensées qui sont à la base de la dépression. Elle vise aussi à changer les comportements qui peuvent nuire pour guider dans l'adoption de nouveaux comportements plus adéquats et ainsi réduire sa dépression.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DU TROUBLE DÉPRESSIF MAJEUR?

Plusieurs conséquences peuvent découler d'une dépression qui n'est pas traitée :

  • Échecs scolaires : À cause du manque de concentration et de motivation lié à la dépression, il est commun que les résultats scolaires d'une personne atteinte souffrent grandement;
  • Isolement et perte de réseau social : L'isolement, une autre conséquence de la dépression, est caractérisé par une perte de contact avec les proches, que ce soit la famille ou les amis. Malheureusement, la solitude renforce le sentiment de dépression et diminue davantage l'estime de soi;
  • Manque d'hygiène : La dépression peut aussi causer des problèmes liés à l'hygiène. Plusieurs personnes dépressives ne ressentent plus le goût ou l'énergie de prendre soin d'eux-mêmes. Cela peut engendrer des conséquences sur la santé physique, telles que des infections ou douleurs, de même que sur les études, le travail, les amis et la vie sociale;
  • Consommation d'alcool, de drogue ou d'autres substances : Il arrive souvent que les personnes atteintes d'une dépression majeure essaient de trouver des façons de diminuer leur souffrance en prenant, par exemple, de l'alcool, des drogues ou des substances dangereuses. Toutefois, le fait de consommer régulièrement augmente le risque de développer des dépendances à ces substances, ce qui peut occasionner encore plus de problèmes;
  • Automutilation : Il est commun que les personnes qui souffrent d'une dépression décident volontairement de se faire mal afin de remplacer le mal intérieur trop intense (la peine, la colère, la souffrance) par un mal physique externe. Cela a des conséquences négatives puisqu'elle met la personne en danger, l'isole de ceux qui peuvent l'aider (ex. : famille, amis) et maintient un sentiment dépressif;
  • Suicide : Il est également commun que les personnes souffrant de dépression essaient de mettre fin à leur vie.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and Statistical Manual for Mental disorders, Fifth Edition. Washington, DC : American Psychiatric Association. 

Ingram, R. E. (2009). The international encyclopedia of depression. Springer Publishing Company.

Nevid, J., Rathus, S.  & Greene, B. (2011). Psychopathologie (M. Huberdeau, M. Chevrier, L. Blanchette, & N. Cormier, Trans.). Upper Saddle River, NJ: Pearson.

Power, M. (2004). Mood disorders: A handbook of science and practice. John Wiley & Sons.

PARTAGER