Approche psychodynamique

QU'EST-CE QUE L'APPROCHE PSYCHODYNAMIQUE?

Cette approche se concentre principalement sur la manière dont la personne construit sa réalité et sur les expériences qui l'ont poussée à voir le monde de cette façon. Les thérapeutes de cette approche veulent comprendre et faire comprendre à leur client comment leur histoire a été intégrée de manière consciente et inconsciente.

Selon cette approche, les difficultés actuelles du patient sont liées à des conflits inconscients non résolus depuis l'enfance. La construction du psychisme se fait selon des stades de développement, chaque stade comporte des enjeux précis; s'ils ne sont pas pris en compte, la personne ne pourra pas avancer dans son développement.

Le psychothérapeute d'orientation psychodynamique/analytique cherchera à comprendre ton histoire de ton point de vue, à lier les évènements passés et la façon dont tu les as vécus à ce que tu es aujourd'hui. Ce sont ces évènements qui laissent des traces dans ta manière de réagir aux situations et de prendre des décisions.

Quel est l'objectif de l'approche psychodynamique?

L'objectif de cette approche est de rendre conscientes les difficultés du client qui sont, jusqu'à présent, inconscientes à l'aide de la parole. Plus concrètement, cette approche tente de nous aider à mieux comprendre ce qui nous tracasse pour qu'ensuite nous puissions fonctionner plus sainement et ainsi nous délivrer de notre souffrance.

En exprimant nos pensées, nos émotions et notre vécu régulièrement à notre thérapeute, dans un cadre sécurisant et sans jugement, celui-ci nous aide à dévoiler des choses qui nous étaient inconscientes et qui seraient la cause de notre angoisse.

En psychothérapie d'approche psychodynamique, le thérapeute aide le client à déployer ses pensées par son écoute, mais l'aide aussi avec ses interprétations. Il l'aide à revivre, psychiquement et affectivement, certains moments difficiles de l'enfance ou de la vie présente qui auraient été enfouis dans l'inconscient. Ainsi, les évènements de notre passé sont mis en lien avec les évènements présents.

QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES DE L'APPROCHE PSYCHODYNAMIQUE?

Dans le contexte d'une psychothérapie, le thérapeute portera une attention particulière à la motivation du patient et à son vécu subjectif, c'est-à-dire son histoire. Il s'intéressera aussi grandement à sa vie actuelle. Tout au long de la thérapie, il effectuera une exploration de ses relations passées, présentes et désirées, de même que de sa relation avec le thérapeute.

Les techniques d'exploration varient d'un psychologue à l'autre :

  • Analyses de discours (lapsus, hésitations, contradictions, etc.);
  • Association libre (discours spontané);
  • Évaluations à l'aide de tests projectifs;
  • Analyses des rêves;
  • Dessins, peintures, collages, contes, etc.

Toutefois, l'outil de base dans les psychothérapies d'approche psychodynamique reste le langage, qu'il soit verbal ou non verbal. Le thérapeute fera des interprétations et des reflets basés sur les paroles et les comportements du client.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'APPROCHE PSYCHODYNAMIQUE

Le fondateur de cette approche est Sigmund Freud. Il est reconnu pour sa théorie sur l'inconscient contenant les trois instances psychiques : le « ça » (instance pulsionnelle), le « moi » (instance rationnelle) et le « surmoi » (instance morale). Il est aussi connu pour ses théories du développement de l'enfant, incluant les stades psychosexuels. Il suppose que le développement de la personnalité adulte est déterminé particulièrement par les évènements survenus dans l'enfance.

Ces évènements sont souvent refoulés dans l'inconscient; dans la théorie psychanalytique, l'inconscient est une partie de notre esprit qui nous influence constamment, mais auquel nous n'avons pas accès. Nos souvenirs et nos pensées, mais surtout toutes nos pulsions s'y trouvent. Elles peuvent nous causer une souffrance psychique ou des difficultés sociales.

Par la thérapie, nous accédons à ce qui, dans l'inconscient, est responsable des symptômes conscients, qu'ils soient physiques ou psychiques, et nous arrivons ainsi à faire cesser les symptômes en effectuant un travail de réflexion pour comprendre ce qui était refoulé. Freud a aussi théorisé que l'être humain est toujours en conflit entre les exigences de la vie en société et les exigences de son monde pulsionnel, son « ça ». Nous sommes également en conflit avec nous-mêmes, c'est-à-dire que notre « ça » et notre « surmoi » sont en opposition, et le « moi », l'instance rationnelle, doit tenter de concilier les demandes du « ça », du « surmoi » ainsi que de la réalité du monde extérieur. Tout est dynamique et tout est lié!

Chaque personne tente donc de trouver un équilibre entre tous ces éléments. Les solutions sont différentes d'une personne à l'autre et peuvent être efficaces, mais peuvent varier en termes d'adaptation. Par exemple, une solution peut être très efficace à court terme, mais mener à une organisation psychique dommageable à long terme. La manière dont nous maintenons cet équilibre affectera notre manière d'entrer en relation, nos comportements, notre estime, notre personnalité, bref l'ensemble de notre fonctionnement interne et externe.

Ainsi, des solutions et des mécanismes de défense inadéquats auront des impacts sur la façon de fonctionner et de comprendre le monde extérieur, ce qui occasionnera possiblement un trouble. Ainsi, un trouble peut avoir plusieurs origines et son expression peut varier et se modifier.

Il y a plusieurs autres théoriciens et cliniciens importants dans le développement de la théorie psychanalytique. Anna Freud, la fille de Sigmund Freud, et Mélanie Klein se sont concentrées sur la psychologie de l'enfance et ont fait partie d'un important débat qui a divisé les membres du courant psychanalytique après la mort de Freud. Donald Winnicott, Adolf Adler, Françoise Dolto, Maud Mannoni, René Kaës, Sandor Ferenczi, Jean Bergeret, entre autres, sont également d'importants théoriciens qui ont influencé l'approche psychanalytique.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and Statistical Manual for Mental disorders, Fifth Edition. Washington, DC : American Psychiatric Association. 

Hunsley, J. & Lee, C. M. (2010). Introduction to clinical psychology: An evidence-based approach. John Wiley & Sons.

Myers, D. G. (2004). Exploring psychology. Macmillan.

Nevid, J., Rathus, S. & Greene, B. (2011). Psychopathologie (M. Huberdeau, M. Chevrier, L. Blanchette & N. Cormier, Trans.). Upper Saddle River, NJ: Pearson.

Société canadienne de psychologie. (2014). Prendre la décision de consulter un psychologue : à quoi s'attendre?. Document consulté le 19 octobre 2014, lien.

Société psychanalytique de Paris. (2014). Psychothérapie psychodynamique : quelques principes et analyseurs. Document consulté le 19 octobre 2014, lien.

PARTAGER