Approche humaniste

QU'EST-CE QUE L'APPROCHE EXISTENTIELLE-HUMANISTE?

Les approches de cette orientation sont fondées sur la théorie que l'être humain porte en lui le potentiel d'aller mieux et de se réaliser pleinement. C'est une des approches qui s'intéresse non seulement aux gens en détresse, mais aussi aux gens qui vont relativement bien, mais qui souhaitent s'actualiser davantage. L'accent est mis sur le moment présent et sur la capacité de la personne à prendre conscience de ses difficultés et à les travailler.

Le psychologue va donc faciliter l'exploration de soi engagée par le client durant la thérapie et va lui offrir un accueil et une écoute sans jugement. L'approche rogérienne (du psychologue Carl Rogers), la Gestalt thérapie et l'auto-développement sont des exemples d'approches issues de ce courant de pensée.

L'humanisme regroupe diverses théories. Nous soulignerons les principes qui les relient toutes entre elles. Pour la psychologie humaniste, l'aspect fondamental est l'expérience individuelle de la personne.

L'humain est compris comme étant conscient de lui-même, devant donner un sens à son monde et participant activement à la construction de son être. Chaque individu comprend le monde différemment, car il construit sa propre réalité subjective selon ses dispositions, son développement et ses expériences passées. Notre manière de percevoir la réalité affecte alors nos comportements, nos réactions, nos émotions et nos pensées. La thérapie consiste à rencontrer l'autre personne dans sa réalité personnelle et l'aider à mieux la comprendre et à l'élargir.

Quel est l'objectif de cette approche?

Le but de la thérapie existentielle-humaniste est de guider le client vers l'actualisation de soi-même, vers l'identification des ressources internes et vers le développement de son plein potentiel.

QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES DE L'APPROCHE EXISTENTIELLE-HUMANISTE?

Bien qu'il existe différents courants, il est possible de reconnaitre quelques caractéristiques que plusieurs approches existentielles-humanistes partagent. Le thérapeute s'assurera de développer une relation de confiance avec son client en étant empathique, authentique et respectueux.

De plus, les caractéristiques suivantes se retrouvent souvent dans la thérapie existentielle-humaniste :

  • L'être humain est vu comme étant essentiellement bon;
  • Les thérapeutes n'utilisent pas de diagnostic (ex. : trouble anxieux);
  • Les thérapeutes considèrent que tous les êtres humains ont la capacité de se développer et de croitre;
  • Les thérapeutes suivent le rythme du client, sans le diriger vers une direction particulière;
  • Les thérapeutes se concentrent particulièrement sur le moment présent, sans se concentrer vers le futur ou le passé;
  • Les thérapeutes centrent leurs objectifs vers le développement, la croissance et l'épanouissement du client;
  • Les thérapeutes mettront une grande importance à l'expression émotionnelle et à la communication non verbale de leur client.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'APPROCHE EXISTENTIELLE-HUMANISTE

Parmi les contributeurs de cette approche, on compte Abraham Maslow, principalement connu pour sa pyramide des besoins avec au sommet celui de l'autoactualisation, Carl Rogers et son emphase sur la considération positive inconditionnelle comme condition essentielle à l'autoactualisation, Fritz Perls, le premier thérapeute clinicien de la Gestalt, et Victor Frankl.

L'approche plus existentielle de l'humanisme promeut l'idée que, pour être libre, il faut reconnaitre que nous mourrons tous un jour. Il faut accepter la mort pour être libre et, avec cette liberté, vient la responsabilité de nos actes. Si nous les avons posés librement, nous en sommes responsables.

Selon cette approche, l'idée de la mortalité est une source d'anxiété ainsi que de tensions internes pour tous et peut aussi causer une impression de solitude. Une personne doit donc essayer de vivre avec ces vérités. Pour ce faire, elle doit se tourner vers les autres et essayer de croitre le plus possible, tout en sachant qu'elle est mortelle et responsable de ses actions.

Si l'on réussit mal à composer avec cette réalité, l'anxiété existentielle prend place et on cherche des moyens d'oublier, que ce soit par la boisson, la drogue ou le travail excessif.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and Statistical Manual for Mental disorders, Fifth Edition. Washington, DC : American Psychiatric Association. 

Hunsley, J. & Lee, C. M. (2010). Introduction to clinical psychology: An evidence-based approach. John Wiley & Sons.

Myers, D. G. (2004). Exploring psychology. Macmillan.

Nevid, J., Rathus, S. & Greene, B. (2011). Psychopathologie (M. Huberdeau, M. Chevrier, L. Blanchette & N. Cormier, Trans.). Upper Saddle River, NJ: Pearson.

Société canadienne de psychologie. (2014). Prendre la décision de consulter un psychologue : à quoi s'attendre?. Document consulté le 19 octobre 2014.

Société psychanalytique de Paris. (2014). Psychothérapie psychodynamique : quelques principes et analyseurs. Document consulté le 19 octobre 2014.

PARTAGER